Buvez du thé !

ThéAlors que la reine d’Angleterre fait du thé son nectar préféré, ce breuvage qui se déguste tantôt chaud, tantôt glacé est au cœur d’une véritable cérémonie au Japon ou encore en Chine. Zoom sur cette boisson à la fois populaire et universelle.

Boire du thé

Boisson appréciée par tous les individus de tout âge et de tous les sexes et cela à n’importe quel moment de la journée, le thé se sirotait paraît-il déjà en 2737 av. J.-C., sur la cour impériale de Shen Nung, le deuxième empereur chinois. D’ailleurs, c’est un dictionnaire chinois qui mentionnera pour la toute première fois le nom de ce breuvage, sous l’appellation de « Kia ». Très appréciée par Shen Nung, cette boisson devient très vite populaire sur l’ensemble du territoire chinois et intègre même la médecine chinoise traditionnelle, du fait de ses nombreuses vertus médicinales et thérapeutiques. Vers le sixième siècle apr. J.-C., « Kia » laisse la place à « Cha ». Surtout marquée par les Grandes Découvertes, dont notamment l’arrivée de Marco Polo en Chine, le « Cha » s’exporte de la Chine et s’introduit sur le sol européen, pour ne citer que la Grande-Bretagne. Il faudra par contre attendre les dix-huitièmes siècles pour que cette boisson soit introduite aux États-Unis d’Amérique. À son arrivée en Occident, le « Cha » devient le « Té », qui reste encore de nos jours le nom par lequel on désigne ce breuvage dans de nombreux pays. Depuis cette époque, la Chine n’est plus le premier producteur de « Cha », particulièrement lorsque l’on sait que c’est la boisson le plus consommée dans le monde, puisque c’est l’Inde maintenant qui arrive en tête de liste avec 27,4 % de la production mondiale. L’Empire du Milieu vient seulement en deuxième place, suivi du Sri Lanka et du Kenya.

La cérémonie du thé

Prendre le thé est un véritable rituel pour les Japonais, ainsi que pour les Chinois. Ce sont d’ailleurs les cérémonies chinoises et japonaises qui sont les plus célèbres dans le monde. Également appelé Chanoyu, Ocha, ou encore Sado au Japon, la cérémonie du thé chez les japonais s’inspire entre autres du bouddhisme et s’attardera surtout sur les préparatifs. Que ce soit dans des maisons privées ou dans des établissements communautaires, le rituel se déroulera de préférence dans une de ces des chambres traditionnelles japonaises. Ainsi, chaque geste mouvements à exécutées sont déjà définis, ainsi qu’imposés et seront donc appris par cœur. C’est normalement l’hôte qui héritera des préparatifs de la cérémonie, pour servir par la suite ses invités ou ses convives. Une remarque très importante cependant, lors de cette cérémonie, les Japonais ne boivent seulement que du matcha, qui sont des feuilles de « Cha » vert en poudre. Pratique encore très utilisée dans la région chinoise du Guangdong, la cérémonie du thé en Chine est également appelée la Gong Fu Cha. Très différent des rituels des Japonais, le Gong Fu Cha met surtout l’accent sur la manière dont on préparera le thé, plutôt que sur les rituels.