Les théières

ThéièreAccessoire indispensable pour préparer, ainsi que pour servir le thé, la théière se fabrique dans toute sorte de matériaux et se décline de nos jours sous toutes les formes et dans tous les coloris. Certaines personnes les collectionnent même, tout comme les étiquettes ou encore les cuillères à thé.

Qu’en est-il de l’invention des théières ?

Puisque c’est Shen Nung, un empereur chinois qui a découvert accidentellement le thé en tant que boisson, ce n’est plus tout à fait une surprise alors lorsque l’on apprend que la théière est également une invention chinoise. En effet, en 1513, les Chinois utilisaient dans leur quotidien tous les ustensiles à leur portée pour infuser leur feuille de thé. Tous les contenants y passaient cruches, encensoirs, pots ou encore bouteilles… Des récipients qui souvent ne sont malheureusement pas toujours agréables et très pratiques à utiliser. Ainsi, pour pallier à l’inconfort, un moine bouddhiste vivant dans province de Jiangsu, dans la petite ville de Yixing a eu l’ingénieuse idée de façonner un contenant qui non seulement a une capacité conséquente pour contenir beaucoup de liquide, mais dispose également d’un couvercle pour que le « Cha » infuse bien, tout en préservant à merveille la chaleur du breuvage. De plus, une fois que l’on veut se servir du thé, il n’y a plus de risque de se brûler, encore moins d’en verser partout puisque le récipient est doté d’une manche, ainsi que d’un bec verseur : la théière est née. À cette époque alors, ce moine chinois à choisi utilisé du grès rouge, pour confectionner le tout premier modèle de théière, de par sa malléabilité et de sa grande porosité. Très vite, ce contenant devient populaire et sera de suite adoptée par les Chinois, ainsi que les restes du monde.

Comment bien choisir sa théière ?

Tout comme le choix du ou des thés, celui de son contenant devra également tenir compte de quelques critères. Qui plus est, comme de nos jours il existe une grande myriade de théières, cette entreprise peut devenir un véritable casse-tête pour certaines personnes. Tout d’abord, l’acheteur doit déterminer dans quel matériau sera votre récipient pour thé. Bien sûr, il y a le côté esthétique de cet accessoire, mais n’oubliez pas avant toute chose que pour bien faire ressortir leur saveur, chaque type de thé demande une théière particulière. Si vous aimez bien les thés assez forts et corsés comme ceux ne provenance du Sri Lanka, du Kenya ou encore ceux de l’Assam, nous vous recommandons fortement un modèle fabriqué à base de terre cuite, en fonte, en étain ou encore en argent. Pour ceux qui privilégient les récipients en terre cuite, bien demander auprès du site ou de la boutique de vente, si c’est de la terre cuite vernissée, parce qu’autrement le récipient ne pourra être utilisé que pour un seul unique thé. Pour les thés aromatisés ou doux et légers, privilégiez les modèles en porcelaine ou en verre. Pour conclure, n’oubliez que plus le volume de contenance de la théière est petit, plus, celle-ci mettra en valeur le thé. Ne vous laissez donc pas emballer par les contenants de grande taille.